La Verpillière, Le Dynamisme Du Nord-Isère

Publié le 16/04/2021

À l’orée de l’agglomération lyonnaise, bois en surplomb, champs cultivés et zones humides alentour, La Verpillière s’étire le long de l’ancienne RN 6. Une gare, des équipements, un temple du shopping, The Village, partagé avec Villefontaine, dynamisent cette commune méconnue.

 

Difficile d’imaginer depuis l’autoroute A43 qui longe La Verpillière, le charme et la qualité de vie que recèle cette commune.

On prend un peu mieux sa mesure en suivant la départementale qui la traverse en direction de Lyon, depuis le nouveau village de marques The Village jusqu’aux immenses entrepôts logistiques de Saint-Quentin-Fallavier.

Les habitants apprécient cette petite ville desservie par le TER, proche de Lyon, de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry, d’une gare TGV, dotée d’un centre-ville coquet et de verdure.

 

Une ville de passage et plus…

Dans le nord de l’Isère, La Verpillière – les habitués disent La Verp’ – s’éparpille en maisons individuelles et petits immeubles. Le cœur de ville est caractéristique avec sa mairie à campanile et la maison Girier, bâtiments historiques au revêtement orangé.

Cette couleur sied à la ville, relevée de touches d’or : statue dorée à l’or fin de la Victoire ailée, sommet du clocher de l’église Saint-Denis, ornements des piliers d’entrée du jardin de ville.

De part et d’autre de la voie ferrée, on trouve deux fleurons enracinés : l’établissement scolaire privé et réputé de Sainte-Marie Lyon et l’entreprise de plasturgie Nemera, en plein développement.

Le choc de la Ville nouvelle

Avec l’industrialisation et l’urbanisation de l’ère moderne, La Verpillière, sur un axe de communication majeur, prospéra grandement. Des entreprises se développèrent et de 1 500 habitants au milieu du siècle dernier la population quadrupla presque en moins de trente ans.

Dans les années 1980, le développement de la Ville nouvelle voisine de L’Isle-d’Abeau stoppa net cette expansion, en répondant aux demandes de logement et en attirant les entreprises en masse.

Aujourd’hui, La Verpillière redresse la tête en sa qualité de petite ville conviviale et pratique, de population jeune, forte d’équipements sportifs et culturels de qualité. Par ailleurs, de nouvelles entreprises de logistique s’implantent dans la zone de Malatrait.

 

Poumon vert au cœur de zones urbanisées

En outre, avec ses 80 % de verdure, La Verpillière apparaît comme un poumon vert au cœur d’un secteur de zones commerciales et artisanales.

 

La commune est bordée, d’un côté, par des champs cultivés et surtout le bois de Bret, en surplomb, où se croisent les promeneurs et les joggeurs, et de l’autre côté par une grande zone humide baignée de ruisseaux, canaux, fossés et saignes, avec des jardins familiaux, une forêt riche en biodiversité et des sentiers pédestres.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous